Est-ce la fin du DVD ?

Publié le : 17 novembre 20214 mins de lecture

Suivant le succès du support CD qui a totalement éclipsé le VHS, le DVD est resté au sommet des supports sous forme de disque grâce à sa capacité de stockage importante. Le Blu-ray et le HD DVD ont toutefois remplacé celui-ci avec l’arrivée de la Playstation 3 et de la Xbox 360, mais ces formats de stockage sont tous désormais en déclin. Le marché du DVD est notamment en voie d’extinction avec l’introduction de nouvelles solutions d’acquisition et de visionnage de contenus vidéoludiques accessibles à distance.

Dématérialisation : la cause principale de la disparition du support physique

La vulgarisation des supports dématérialisés comme les plateformes de streaming ou de cloud a rapidement rénové la manière d’accéder et de consommer un contenu. En effet, la dématérialisation est devenue la principale source de consommation de vidéo dans de nombreux pays, et celle-ci s’accompagne d’offres relativement avantageuses en fonction de la plateforme. Par exemple, les options d’abonnement en ligne sont significativement plus attractives par rapport aux offres proposées dans un magasin de disque, et les abonnés sont en mesure de visionner divers titres en un mois pour le prix d’un seul DVD.

Il faut aussi souligner que le contexte social favorisant l’isolement a causé une réduction conséquente des ventes de support physiques, ce qui alors contribué a accéléré la fin du DVD. Par ailleurs, le changement d’habitudes des consommateurs s’aligne automatiquement avec les tendances d’un marché qui a déjà réalisé une transition économique vers des services entièrement dématérialisés.

L’insuffisance de recette

Le marquage de la fin du DVD est également expliqué par la diminution des achats suite à la fermeture des centres de distribution. De plus, la concurrence des offres dématérialisées a forcé les éditeurs à augmenter le prix d’une unité, et a incité davantage les consommateurs à se tourner vers des solutions en ligne plus abordables. Cette rivalité a abouti à la création de boutique spécifique privilégiant les éditions collector, mais cette mesure ne suffit simplement pas à redresser les ventes des supports physiques. Les marchés basés sur l’utilisation du DVD ou Blu-ray deviennent donc moins rentables, avec une réduction substantielle des ventes annuelles d’unité allant jusqu’à -25 %. En revanche, un rebond temporaire du marché peut survenir dans le domaine du cinéma avec la reprise des tournages des nombreux blockbusters hollywoodiens.

Un désavantage potentiellement fatal

La totalité des formats disque requiert un lecteur afin de lire le contenu du DVD, et ces derniers demandent aussi un entretien régulier. À l’instar de la cassette VHS, la raréfaction des équipements de lecture causera inévitablement la fin du DVD. De plus, les accessoires associés à l’utilisation du DVD pour des activités de rétro-gaming sont classés comme Vintage, et sont généralement onéreux.

Plan du site