Quel est le poids d’internet sur la pollution de notre planète ?

Publié le : 17 novembre 20214 mins de lecture

L’internet et le numérique sont une partie intégrante de la vie. Tout se fait sur Internet, que ce soit la communication, les documentations, les diverses activités. On ne peut rien faire sans Internet. Mais derrière cette dépendance numérique cache un vrai problème de pollution pour la planète.

La pollution numérique : c’est quoi ?

La pollution d’internet renvoie à la pollution produite par les nouvelles technologies. Les téléphones portables, les appareils connectés sur Internet engendrent des polluants, notamment comme des gaz à l’émission de serre. Cependant, toutes les sources de pollution sont néfastes pour la planète. Lorsqu’on se connecte au mail ou en ligne, les data centers consomment et stockent beaucoup d’électricité. Alors cela sollicite une augmentation attachée à des pratiques énergivores. Il y a aussi la pollution reliée au déchet et au recyclage des appareils électroniques qui sont non négligeables.

Comment réduire la pollution d’internet ?

Actuellement, la pollution d’internet représente mondialement 4,2 % de consommation énergétique et 3,8 % des gaz à l’effet de serre. Alors pour la réduire, il faut faire le ménage dans les boîtes et supprimer notamment vos spams, cela allégera le data center. Il faut aussi éviter d’accroître les objets à connecter qui sont souvent difficiles à recycler, comme les brosses à cheveux communicantes. En outre, il faut aussi éviter de s’éclairer avec une ampoule LED connectée en veille, car elle consomme 2 fois plus. Veiller aussi à ne pas toujours remplacer vos appareils informatiques.

Les conséquences de la pollution d’Internet sur la planète

Internet consomme près de 1500 TWh d’électricité par an. Si on considérait Internet comme un pays, il se situerait en troisième position en tant que plus gros consommateur d’électricité au monde derrière la Chine et les États-Unis. En addition, le numérique consomme l’équivalent de 100 réacteurs nucléaires par an. Sois 10 % à 15 % de l’électricité mondiale. De plus, tous les quatre ans, cette consommation d’énergie est multipliée par deux. Dans cette pollution d’internet, tout le monde est impliqué, chaque clic est pris en compte. En effet, individuellement, nos actes sont négligeables. Mais sûr à l’échelle mondiale, c’est-à-dire en comptant toutes les petites actions de tout le monde, l’impact sur la planète est énorme. Un écran en mode veille ou encore un box internet relié utilise entre 150 kWh et 300 kWh annuellement. Avec toute l’énergie déployée par Internet, on atteint plus de 300 millions de tonnes de dioxyde de carbone. Et le taux de CO2 est le principal gaz à effet de serre qui entraîne le réchauffement climatique.

Plan du site